Tags : BD

alvinQuatre ans après Abélard, Régis Hautière et Renaud Dillies offrent avec Alvin, une bien belle suite. Loin des sentiers battus, cet album, aussi émouvant et poétique que le premier diptyque, enchantera les petits et grands.

Obsédé par le souvenir de son ami Abélard, Gaston mène une vie morne et misérable à New York en tant qu’ouvrier sur les chantiers aériens des gratte-ciel. Seul et mélancolique, il aime discuter avec Purity, une prostituée. Gravement blessée par un client, Purity lui confie son fils Alvin. Ce duo improbable, malgré les premières altercations, finira pas s’apprivoiser. Derrière leur carapace on devine le même besoin d’attention, d’amour et de tendresse.

Renaud Dillies réussit particulièrement à retranscrire des émotions très fortes et le New York des années 30 où sévit la misère. Son dessin aux tonalités chaleureuses est doux et envoûtant. Les personnages sont aussi désarmants qu’attachants.
Une histoire particulièrement touchante teintée d’humour et de mélancolie.

Voir une planche

Vous aimerez aussi
bulles nacelle