profil de jean melville
Manipulation virtuelle.

Sous forme de polar bien ficelé déguisé en chronique sociale, Robin Cousin met en lumière dans Le Profil de Jean Melville, l'emprise et les dangers du numérique sur nos vies, plaçant nos données personnelles sous surveillance. Glaçant !

Détective privé, Gary est engagé par Jimini, une multinationale détenant une base de données gigantesque pour enquêter sur le sabotage de câbles internet. Cette entreprise est sur le point de commercialiser des lunettes connectées capables d’optimiser comme un coach personnel, les performances de leurs utilisateurs. Gary va faire équipe avec son ami d’enfance, Jean Melville, expert en programmes open source, qui le met en garde car il sent que quelque chose cloche… 

Dans ce thriller d’anticipation à l’intrigue complexe, Robin Cousin imagine un futur probable et terrifiant. L’air de rien, il pointe du doigt les nouvelles technologies qui analysent et modèlent les comportements des utilisateurs de moteurs de recherches et autres réseaux sociaux. L’album parle aussi des relations humaines et sociales, de mémoire et d’amitié.  Le dessin très simple, tout en rondeur, en noir, blanc et gris pour la vraie vie, se pare de couleurs vives dans les moments de vies virtuelles. 

Voir une planche