Tags : BD | Policier

coleresEn aidant un homme en cavale, un chemineau à la vie tranquille se retrouve mêlé à une complexe affaire politico-criminelle.

Mathias Mercier signe avec Colères son premier scénario. Un polar nerveux dans la pure tradition des polars des années cinquante à la Audiard et porté par le trait ondulant et chaleureux de Paul Filippi. Une vraie réussite.

Roger Bollard a eu beau clamer son innoncence, il a été condamné pour un meurtre qu'il n'a pas commis. Il parvient à s'échapper et rencontre Georges, cheminot mélancolique et ancien résistant. En l'aidant, ce dernier va se retrouver mêlé à un complot politique et pourchassé par la police et par des tueurs.

Mercier a réussi à créer l'ambiance des polars noirs à la française des années 50 grâce à un sens du dialogue qui rappelle celui d'Audiard, et à la gouaille de ses personnages qui n'ont peur de rien.

Le dessin de Paul Filippi (1er album) est innovant et participe au plaisir de la lecture. Un petit régal.

Voir une planche