Tags : Policier | Roman

obiaSur fond de mémoire de guerre civile au Surinam, une plongée en Guyane où le trafic de drogue permet à une population très pauvre de survivre.


Dans Obia, Prix des Lecteurs Quais du Polar, Prix polar Michel Lebrun, prix Ancres Noires, Colin Niel nous tient en haleine avec une intrigue policière bien menée.

Le fleuve Maroni qui sépare le département français du Suriname, est une frontière propice au trafic de drogue. Le capitaine Anato enquête sur les assassinats de deux adolescents, des "mules" qui devaient rejoindre Paris après avoir avalé des sachets de cocaïne. L'enquête le fait revenir dans les années quatre-vingt quand des milliers de réfugiés fuyant l'horreur de la guerre civile furent d'abord accueillis par la Guyane puis renvoyés au Suriname...

Baignant dans des ambiances moites et tropicales, ce roman captivant nous fait découvrir les différents peuples d'une Guyane au climat social lourd et fait revivre un passé réaliste et terrifiant.

Voir une interview de l'auteur