Tags : Roman

mon desir le plus ardentRivière sans retour.
Dans son dernier roman  Mon désir le plus ardent, Pete Fromm se glisse dans la peau d’une jeune femme atteinte de sclérose en plaque et nous livre un roman débordant d'amour sur un couple affrontant les aléas de la vie.

C'est mon désir le plus ardent : c'est la phrase qu'ont prononcée Maddy et Dalt, deux guides de rivière le jour de leur mariage, dans le Wyoming. Coup de foudre mutuel pour ces deux passionnés de rafting qui tout naturellement célèbrent leur union sur les bords de la Buffalo Fork River pour le meilleur et pour le pire. Le meilleur, la nouvelle de la grossesse de Maddy, le pire, celle de sa maladie, la sclérose en plaque.

En 21 chapitres l’auteur raconte le temps qui passe, les épreuves, les deux grossesses de Maddie, suivies de crises. Ses réactions, sa révolte face à sa maladie et au regard des autres, à commencer par sa propre famille, sont parfois violentes. À trop vouloir protéger l'autre les malentendus s'installent parfois dans le couple.

La maladie et ses effets sont dépeints avec réalisme, voire une certaine crudité. Ni victime, ni héroïne Maddy raconte son quotidien, parfois avec humour, parfois avec colère, sans jamais s'auto-apitoyer. Les dialogues fusent et la plume tendre et bienveillante de l'auteur met en lumière le courage des personnages.

Après s'être intéressé aux adolescents, Peter Fromm magnifie le passage à la maturité des ces deux êtres qui ont dû modifier leurs rêves au fil du courant de la vie.