silent voiceEntre beauté esthétique et cruauté psychologique


Silent voice est un film d'animation japonais, tiré du manga éponyme. Traitant du harcèlement scolaire et du handicap, Naoko Yamada fait de ce film psychologiquement éprouvant, un petit bijou de finesse et de sensibilité.

Pendant plusieurs mois, Ichida, collégien "turbulent", va se moquer et humilier Nishimiya, élève atteinte de surdité jusqu'au jour où il lui arrache ses appareils auditifs conduisant la collégienne à quitter définitivement le collège. Cinq ans plus tard, Ishida retrouve la jeune fille, il a entre-temps appris la langue des signes.


. Pris de remords et cherchant une rédemption, il trouvera non sans douleur le chemin de la « guérison ». Ce film brille par sa maîtrise et son intelligence à montrer sans complaisance le mal-être de ces adolescents cinq ans après les faits, et la répercussion de la violence dans leur quotidien et leur vision de la vie.



Carole Barbier