Connexion

logomamediateque2

Médiathèque départementale des Deux-Sèvres

Disquaire Day

4 thèmes | 13 oeuvres
"« Les disquaires indépendants sont des militants de la culture. Leurs magasins sont uniques, chacun a sa personnalité. On trouve des généralistes qui touchent à tous les styles, mais aussi des spécialistes d’un genre spécifique. »" C’est demain qu’on pourra compléter sa collection avec des éditions rares. Mais le problème commence là : il faut les ranger… Bon Disquaire Day  à tous !

Album de famille

New Wave Vinyls

Une discothèque ça commence par les pochettes. Dominique Dupuis, lui même collectionneur, a fait tout une série de livres sur ces beaux objets. Des objets un peu magique : chaque pochette, à travers son grain, son usure, raconte une histoire et un moment. Ça va loin. J’avais des singles assez rares des Beatles que mes enfants ont barbouillés de feutre. Je les ai gardés. Aujourd’hui, s’ils ont perdu de valeur marchande, ils sont de précieux souvenirs à mes yeux.

Bleu Melody

Ce petit livre réunit l’intégralité des photos réalisées pour la pochette de l’album de Serge Gainsbourg "Mélodie Nelson "(1971) avec Jane Birkin. Le petit texte qui l’accompagne, signé du grand photographe Tony Frank, raconte des anecdotes de la séance (et de celle qui a suivi, rue de Verneuil, avec Serge Gainsbourg). L’histoire d’une pochette, et un petit trésor pour les fans.

D'abord la musique

Chris Spedding

Chris Spedding est un immense guitariste. "Guitar Jamboree", son plus grand succès sans doute, est un hommage aux plus grands guitaristes du rock sous la forme d’une compilation de riffs qu’il reproduit à la perfection. Un sorte de « morceau jukebox ». S’il fallait garder un seul titre pour illustrer un livre sur les disques de rock, ça pourrait être celui-là.

The Sun Records Collection

Parce que c’est la base. C’est le vrai début de tout. Sun Records, c’est le Big Bang, Marignan, les batailles napoléoniennes, ou plutôt le début de l’histoire moderne. Ni plus, ni moins. Voilà.

Résumé des épisodes précédents

Dominique Cravic est un guitariste qui, en plus d’avoir accompagné Olivia Ruiz, Georges Moustaki, Pierre Barouh ou encore Henri Salvador sur "Jardin d’Hiver", est membre du Ukulélé Club de Paris, et leader du groupe Les Primitifs du futur. Ce Best Of enregistré avec ses complices, dont Robert Crumb à la mandoline (qui signe la pochette de cet album), déroule une musique traditionnelle d’avant-guerre fleurant bon le blues, la musette ou la java.

120 battements par minutes

Ambassadeur du Disquaire Day 2019, Arnaud Rebotini est aujourd’hui un des personnages les plus intéressants de la scène électro, un musicien et DJ éclectique et subtil, compositeur (entre autres !) de musiques de films, dont celle de "120 battements par minutes "de Robin Campillo, musique récompensée en 2018 par un César.

120 battements par minute
GAM
120 battements par minute
Edition: Because Music

Il était une fois

Memorial Device

C’est le faux journal de bord d’un faux groupe de rock sorti du fin fond de l’Ecosse, l’histoire d’une bande de jeunes gens en pleine tourmente punk qui essaient de sortir de la torpeur de leur province perdue. L’auteur change de registre à chaque chapitre – compte rendu de concert, interview, etc. Dans un chapitre, l’ex petite amie d’un des musiciens lui réclame des disques qui lui appartenaient. Le passage est émouvant et en dit long sur la charge émotionnelle des disques. Le reste du roman, malgré son petit côté "Spinal Tap "(1984), est également très touchant.

Beau Repaire

Malgré ce titre débile ("Beautifull Music" en anglais !), ce roman est un vrai coup de cœur. L’histoire, au tout début des années 70, à Detroit, d’un gosse mal dans sa peau qui vit entre sa mère déprimée et alcoolique, et son père passionné de hi-fi et de muzak, et avec lequel il a une vraie complicité. A la mort de celui-ci, le pré-ado découvre soudain le rock à travers Led Zeppelin, et s’épanouit en ayant l’impression d’appartenir enfin à une communauté. Un « rock’n’roll feelgood book » !

Larmes Blanches

L’originalité du livre tient dans le fait que c’est une sorte de polar, de roman noir, dans lequel l’enquête tourne autour de la recherche de disques et de vieux 78 tours de blues. C’est un des rares livres qui parle de cet aspect des choses, de la recherche par les collectionneurs de vieilles cires, voire d’enregistrements inédits. La fin un peu fantastique n’est pas sans faire penser à l’histoire de Robert Johnson et sa rencontre avec le diable, à un crossroads, sur le coup de minuit.

Encore plus de bruit

Ils s’appellent Lester Bangs, Greil Marcus, Nick Cohn, Peter Guralnick ou encore Nick Tosches. Non content d’écrire des articles sur le rock comme les correspondants de guerre envoyaient des nouvelles du front, ils ont transformé l’écriture journalistique en se plaçant souvent au centre des histoires qu’ils racontaient. Maud Berthomier les a rencontrés et a rassemblé leurs souvenirs dans ce livre d’entretiens absolument passionnant.

Sport de combat

L’Art de ranger ses disques

Ranger ses disques ne se limite pas à les classer. Ranger ses disques est un sport complet, voire un sport de combat. Mieux, ranger ses disques est un art subtil. Un jeu intellectuel. Un exercice de logique implacable. Une réflexion sur la musique et son histoire. Un flash back sur sa vie. Classement alphabétique ou par genres ? Étagères en kit ou sur mesure ? Le grand débat n’est pas clos !

High Fidelity

Il s’agit de l’adaptation fidèle du best seller de Nick Hornby. C’est un film touchant, presque une comédie romantique entre un homme et sa collection de disques, ou le drame existentiel d’un homme se penchant sur sa vie en 33 tours ! Un hommage aux disques, un clin d’œil aux collectionneurs compulsifs, et au bout du compte, un hymne à la musique. Une vraie réussite.

Penser/classer

"Penser/classer" est une compilation de textes dont « Notes brèves sur l'art et la manière de ranger les livres ». Dans ce court texte d’une quinzaine de pages, Georges Perec explique toute la problématique du rangement d’une bibliothèque. Derrière ça, il y a l’idée que ranger ses livres, c’est donner une vision de sa propre existence. Ma bibliothèque comme mon royaume, comme un exercice intellectuel, un reflet de moi même. Ça dépasse largement le simple problème technique. De la même manière dans "L’art de ranger ses disques", on peut remplacer disque par livre. Lumineux.

logo departement

Notre newsletter

MDDS - Médiathèque des Deux-Sèvres

298, Route de Coulonges

79000 Niort

Tél. : 05 49 26 28 20

 

28, rue des Epinettes

79100 Thouars

Tél : 05 49 66 09 60