Connexion

logomamediateque2

Médiathèque départementale des Deux-Sèvres

Le Vrai du Faux

5 thèmes | 15 oeuvres
En avant-propos de "L’Écume des jours", son roman de 1947, Boris Vian prenait soin de préciser que « "l'histoire est entièrement vraie, puisque je l’ai imaginée d’un bout à l’autre." » Les poids lourds de la rentrée littéraire 2015, comme pas mal d'auteurs dans tous les genres, inversent volontiers la proposition : biographie romancée, autobiographie ou autofiction, toute la fiction contemporaine semble tirer sa légitimité d'une réalité minutieusement reconstituée.

La vie des stars

S'attaquer à la vie d'un personnage célèbre, est-ce faire de l'histoire, ou raconter une histoire ? Établir des faits, ou construire un récit ? Depuis plusieurs années, la biographie romancée rencontre un succès qui ne se dément pas. Très remarqué au dernier festival de Cannes, le documentaire d'Asif Kapadia sur la chanteuse Amy Winehouse va un cran plus loin, montant exclusivement les images d'archives d'une vie tumultueuse pour leur faire dire une autre vérité.

Duras, Beauvoir, Colette : trois filles et leurs mères

Les mères de ces trois auteures phares des lettres françaises ne sont pas des inconnues : celle de Duras est devenue un personnage ("Un barrage contre le Pacifique", en 1950), celles de Beauvoir et Colette ont été décrites en femmes autoritaires dans leurs récits, mémoires et correspondances. Avec l'aide d'une psychologue, l'auteur de cette triple biographie va plus loin, en revendiquant l'exercice de style romancé, pour chercher, dans ces relations mères-filles, ce qui a construit des écrivains de premier plan.

Amy

Ce documentaire sur la chanteuse Amy Winehouse, morte en 2011 à 27 ans, refuse tous les codes de la fiction et de la mise en scène : pas de narrateur en voix off, aucun témoignage a posteriori, pas de reportage sur un quartier d'enfance ou un studio. En montant exclusivement des images d'archives, le film nous rappelle que la vie de cette star dépressive et toxicomane s'est déroulée sous les yeux des caméras et des vautours de la presse « people », donc sous les nôtres. Un flot d'images « réelles » et choquantes dont, paradoxalement, il sort un portrait inédit, simple et juste : celui d'un pur talent musical et vocal noyé, à l'époque, dans la fange médiatique.

Vies et mort de Vince Taylor

L'auteur l'annonce dès la page 3 : sa plongée dans la vie de Vince Taylor (1939-1991), rocker américain exilé en Europe dans les années 50, « "ne se veut pas un relevé minutieux de ses faits et gestes musicaux, que je laisse aux spécialistes." » Et c'est bien en renonçant à la biographie qu'il parvient à dresser le juste portrait de ce chanteur sublime (« Brand New Cadillac », que reprendra The Clash), de ce dandy tout vêtu de cuir noir, de cet affabulateur qui s'imaginait cent légendes pourvu qu'on lui paie un verre. Sa geste a ainsi inspiré David Bowie, qui l'avait fréquenté à Londres dans les années 60, pour le personnage de Ziggy Stardust.

Les choses de la vie

Un espion, un champion, une meurtrière : le fait historique (la vie de Ian Fleming, ancien « agent » et créateur de 007), la saga du sport (les records du coureur Emil Zatopek) ou les faits-divers (le crime passionnel de Pauline Dubuisson, dans les années 50) sont un formidable matériau pour les auteurs de fiction, qui s'amusent à brouiller les pistes en mêlant la précision des faits rapportés à l'invention des épisodes manquants et à la liberté des interprétations.

Fleming

En quatre épisodes de 44 minutes, cette brillante mini-série britannique réinvente la vie de Ian Fleming (1908-1964), célèbre créateur de l'agent 007 après avoir été officier de renseignement au service de la Navy britannique. Il s'agit donc de la biographie romancée de l'auteur d'une fiction en partie autobiographique ! La série, sous-titrée « L'homme qui voulait être James Bond », assume d'ailleurs à 100% ce jeu de miroirs, entre emprunts à la fiction et spéculations sur la dimension personnelle de Bond pour Fleming. Lequel disait, de toute façon : « "Ne laissez jamais trop d'exactitude s'interposer entre vous et une bonne histoire." »

Courir

Né en 1947, Jean Echenoz était enfant quand le célèbre coureur de fond Emil Zatopek réalisa ses exploits (triple médaille olympique en 1952 et records mondiaux du 10 000 mètres entre 1949 et 1956, entre autres). Autant dire que la biographie du champion, si elle est respectée, n'est pour lui qu'une matière, comme dans ses deux autres récits de « vies imaginaires », "Ravel" (2006) et "Des Éclairs", consacré en 2010 à l'inventeur Nikola Tesla. Ce qui se joue dans le roman, c'est surtout le rapport entre l'écrivain et son personnage, coureur de légende mais dont le style ne collait absolument pas aux canons de son époque. Entre réalité et introspection, un vrai jeu de piste (cendrée)...

  Livre Fiction
Courir
Auteur: Echenoz, Jean (1947-....)
Edition: Minuit

La Petite Femelle

Après le braqueur Bruno Sulak en 2013, Philippe Jaenada, publie un nouveau roman mettant en scène son regard d'écrivain sur une histoire sortie de la rubrique « faits divers ». Il s'agit cette fois de Pauline Dubuisson, condamnée à perpétuité en 1953 pour avoir tué son amant. Comme toujours, l'auteur rend compte de sa minutieuse enquête et démonte nombre de contre-vérités (sur la « collaboration horizontale » de la tueuse pendant la guerre, sur la préméditation...). Mais surtout il intervient à tout moment du récit, par ses célèbres digressions entre parenthèses, et réussit à s'approprier totalement la légende de l'un des procès les plus célèbres de l'histoire judiciaire.

  Livre Fiction
La petite femelle
Auteur: Jaenada, Philippe (1964-....)
Edition: Julliard

Ma vie

Flaubert n'a jamais prononcé le célèbre « "Madame Bovary, c'est moi" », formule censée rappeler la part d'autobiographie contenue dans toute fiction. Au contraire, il avait pour principe de « "ne pas s'écrire" ». Il serait donc malheureux en cet automne 2015 dominé par le « moi, je ». Le cinéaste Anton Corbijn projette son propre passé de photographe des stars dans un film mettant en scène le reporter qui immortalisa James Dean ; Delphine de Vigan se nourrit de l'impact de son précédent livre ; et Riad Sattouf, avec ses souvenirs d'enfance en Syrie, confirme que même la BD, autrefois royaume de la pure fantaisie, n'échappe pas à la mode du récit intime.

D'après une histoire vraie

Après avoir connu le succès avec un récit intime, une auteure en paie les conséquences, assaillie par des lecteurs bouleversés et une famille chamboulée, et ne peut plus écrire. Elle tente un retour à la fiction pure mais en est empêchée par la mystérieuse « L. », qui prend peu à peu le contrôle de sa vie pour la convaincre au contraire de poursuivre dans sa veine réaliste, au prétexte que cela correspond aux désirs du public. Histoire d'un écrivain sous emprise (l'influence du "Misery" de Stephen King, avec son auteur kidnappé par une fan, est revendiquée), réflexion sur le réel et la fiction, rebondissements dignes d'un thriller, c'est une réussite.

  Livre Fiction
D'après une histoire vraie
Auteur: Vigan, Delphine de (1966-....)
Edition: Editions Jean-Claude Lattès
Collection: Littérature française

Life

Pour s'attaquer à James Dean, le photographe et cinéaste Anton Corbijn laisse au vestiaire les grosses ficelles du biopic hollywoodien. Son sujet, c'est Dennis Stock, le photographe qui réalisa pour le magazine Life quelques-unes des plus belles images du jeune acteur, contribuant, après sa mort prématurée, à en faire une icône. Filmer la naissance d'une image, le pas de côté est astucieux... et vertigineux, si l'on songe que Corbijn, grand nom de la photo rock, a lui-même signé en 1980 de superbes portraits de Ian Curtis, de Joy Division, quelques semaines avant le suicide du chanteur et le début de la notoriété posthume de ce groupe de légende.

Life
CVS
Life
Auteur: Corbijn, Anton
Edition: Universal Pictures Video (prod.)

L'Arabe du futur 2

Prix du meilleur album au dernier festival d'Angoulême, ce deuxième volume de l'autobiographie dessinée de Riad Sattouf poursuit le récit de son enfance en Libye et en Syrie (pays d'origine de son père), dans les années 80. Sans abandonner son sens du comique (révélé notamment par «La vie secrète des jeunes», la chronique qu'il a tenue dans "Charlie-Hebdo" de 2004 à 2014), Sattouf adopte un ton beaucoup plus personnel, tout en résonnant fortement avec l'actualité, compte tenu des événements dramatiques qui agitent ces pays depuis les « révolutions arabes » de 2011.

  Livre Fiction
L'Arabe du futur
Auteur: Sattouf, Riad (1978-....)
Edition: Allary éditions

Vies rêvées

Parfois, on croit savoir à quoi s'en tenir, et on a tort. Quand Jean Echenoz s'empare du destin du coureur Emil Zatopek, ou Fabrice Gaignault de celui du rocker Vince Taylor, ça semble être de la biographie, alors que les auteurs s'inventent une vie au travers de celle des autres. A l'inverse, quand les Magnetic Fields enregistrent « 69 Love Songs », les apparences d'un projet intime sont en fait une méditation sur l'amour tel qu'on le fantasme en chansons. Dans les deux cas, le sujet est bien le rêve, et non la réalité.

Courir

Né en 1947, Jean Echenoz était enfant quand le célèbre coureur de fond Emil Zatopek réalisa ses exploits (triple médaille olympique en 1952 et records mondiaux du 10 000 mètres entre 1949 et 1956, entre autres). Autant dire que la biographie du champion, si elle est respectée, n'est pour lui qu'une matière, comme dans ses deux autres récits de « vies imaginaires », "Ravel" (2006) et "Des Éclairs", consacré en 2010 à l'inventeur Nikola Tesla. Ce qui se joue dans le roman, c'est surtout le rapport entre l'écrivain et son personnage, coureur de légende mais dont le style ne collait absolument pas aux canons de son époque. Entre réalité et introspection, un vrai jeu de piste (cendrée)...

  Livre Fiction
Courir
Auteur: Echenoz, Jean (1947-....)
Edition: Minuit

69 Love Songs

« "Le sujet de ce disque, ce n'est pas l'amour, mais les chansons d'amour, qui n'ont à peu près rien à voir avec le vrai truc." » Voilà comment Stephin Merritt, l'homme-orchestre américain des Magnetic Fields, né en 1966, présente ce triple album hallucinant. Auteur de tous les titres (et jouant de tous les instruments), il balaie en 69 chansons autant de styles musicaux et toutes les variantes d'un genre ultra-codé mais dont le succès ne se dément pas : triste, gai ou coquin, alternant déclarations secrètes et lamentations sur des ex, entre autobiographie, fantasme et exercice de style, il questionne brillamment l'artificialité des chansons consacrées depuis toujours au plus universel des sentiments humains.

Vies et mort de Vince Taylor

L'auteur l'annonce dès la page 3 : sa plongée dans la vie de Vince Taylor (1939-1991), rocker américain exilé en Europe dans les années 50, « "ne se veut pas un relevé minutieux de ses faits et gestes musicaux, que je laisse aux spécialistes." » Et c'est bien en renonçant à la biographie qu'il parvient à dresser le juste portrait de ce chanteur sublime (« Brand New Cadillac », que reprendra The Clash), de ce dandy tout vêtu de cuir noir, de cet affabulateur qui s'imaginait cent légendes pourvu qu'on lui paie un verre. Sa geste a ainsi inspiré David Bowie, qui l'avait fréquenté à Londres dans les années 60, pour le personnage de Ziggy Stardust.

Vies secrètes

Thriller à la Stephen King, série d'espionnage, roman policier : chacun à leur manière, le nouveau livre de Delphine de Vigan, le feuilleton "Fleming" consacré à la vie du créateur de James Bond ou le dernier roman de Blaise Cendrars cachent sous les contraintes de genres ultracodés de sérieuses doses de biographie ou de confessions intimes. Spectateur ou lecteur, on peut s'amuser à chercher les clés ; les oublier pour se laisser prendre par l'intrigue ; ou naviguer avec bonheur entre les deux options...

D'après une histoire vraie

Après avoir connu le succès avec un récit intime, une auteure en paie les conséquences, assaillie par des lecteurs bouleversés et une famille chamboulée, et ne peut plus écrire. Elle tente un retour à la fiction pure mais en est empêchée par la mystérieuse « L. », qui prend peu à peu le contrôle de sa vie pour la convaincre au contraire de poursuivre dans sa veine réaliste, au prétexte que cela correspond aux désirs du public. Histoire d'un écrivain sous emprise (l'influence du "Misery" de Stephen King, avec son auteur kidnappé par une fan, est revendiquée), réflexion sur le réel et la fiction, rebondissements dignes d'un thriller, c'est une réussite.

  Livre Fiction
D'après une histoire vraie
Auteur: Vigan, Delphine de (1966-....)
Edition: Editions Jean-Claude Lattès
Collection: Littérature française

Fleming

En quatre épisodes de 44 minutes, cette brillante mini-série britannique réinvente la vie de Ian Fleming (1908-1964), célèbre créateur de l'agent 007 après avoir été officier de renseignement au service de la Navy britannique. Il s'agit donc de la biographie romancée de l'auteur d'une fiction en partie autobiographique ! La série, sous-titrée « L'homme qui voulait être James Bond », assume d'ailleurs à 100% ce jeu de miroirs, entre emprunts à la fiction et spéculations sur la dimension personnelle de Bond pour Fleming. Lequel disait, de toute façon : « "Ne laissez jamais trop d'exactitude s'interposer entre vous et une bonne histoire." »

Emmène-moi au bout du monde !...

On raconte que le dernier livre de Blaise Cendrars (1887-1961) lui a pris un temps fou à écrire, (alors que ce romancier, poète, essayiste et journaliste était réputé avoir la plume facile et féconde). C'est que sous l'apparence d'une simple enquête policière, ce livre à clés retrace l'existence riche en scandales d'une actrice, Marguerite Moreno (1871-1948), amie du couple Cendrars, ancienne muse de Stéphane Mallarmé et admirée de Paul Valéry. Célèbre pour ses reportages criants de vérité qu'il a pourtant souvent effectué depuis des chambres d'hôtel, Cendrars se délecte de ce jeu de miroirs qui consiste à dissimuler dans un roman la vraie vie d'une spécialiste des apparences...

logo departement

Notre newsletter

MDDS - Médiathèque des Deux-Sèvres

298, Route de Coulonges

79000 Niort

Tél. : 05 49 26 28 20

 

28, rue des Epinettes

79100 Thouars

Tél : 05 49 66 09 60