Connexion

logomamediateque2

Médiathèque départementale des Deux-Sèvres

Catalogue

Retrouvez ici notre catalogue. Il vous permet de consulter l'ensemble des collections de la MDDS. Le service de réservations est à la disposition du réseau des bibliothèques des Deux-Sèvres. Si vous êtes adhérents d'une bibliothèque et qu'un titre vous intéresse, rapprochez vous de votre bibliothèque qui en fera la demande auprès de la MDDS.

Pour faciliter la recherche dans son catalogue, la MDDS met à votre dispostion des listes thématiques par fonds, par genre, par support ....

Il y a quelqu'un ?

5 thèmes | 16 oeuvres
Depuis que, le 21 juillet 1969, Neil Armstrong a fait « "un petit pas pour un homme, un bon de géant pour l’humanité" », partir dans l’espace ou simplement à l’aventure ne fait plus rêver les spectateurs. Alors les scénaristes, jamais à court d’une bonne blague, ont décidé de compliquer la vie des astronautes et des aventuriers de tout poil sur le chemin du retour ! « Vous partiez ? Et bien, rentrez maintenant ! ». Bien sûr, dans ces situations imprévues, les héros n’ont ni matériel ni aide. Voire, ils sont seuls ou vont vite le devenir. « "L’enfer c’est les autres" » disait le philosophe. Pas sûr...

Animaux

Le cheval est la plus belle conquête de l’homme, le chien son meilleur ami, les chats fascinent tant ils sont indépendants. Oui, mais voilà, dans la nature il y a aussi des grizzly, des requins, des rats qui s’attaquent à vos provisions, des serpents qui en veulent à vos mollets, sans parler des bestioles qui vous colonisent pour mieux vous bouffer. Alors être seul avec des animaux, peut-être, mais alors bien dressés.

Alien

Il y a un avant et un après "Alien". Avec Ripley (Sigourney Weaver) et ses collègues, on découvre le quotidien banal de la vie sur une station spatiale en orbite. Les longs couloirs sombres, les salles blanches violemment éclairées, les ordinateurs qui affichent des lignes de code, la banalité des discussions sur les primes de fin de mission, etc. Et puis surgit cette bestiole qui, comme dans "Les Dents de la mer", fiche d’autant plus la trouille qu’on ne la voit jamais. Mais elle nous voit. Et dans l’espace, personne ne nous entend crier...

Into the Wild

La solitude ne nous est pas toujours imposée, il arrive même que certains la recherche. C’est le cas de Christopher McCandless, jeune étudiant promis à un avenir brillant, qui décide de tourner le dos au rêve américain pour partir seul vivre en Alaska, en harmonie avec la nature. Une fois assouvie sa soif de solitude, il comprend que le bonheur n’est possible que s’il est partagé. Il décide alors de rentrer. Mais les éléments naturels vont lui compliquer la vie.

Dvd Fiction
Into the wild
Auteur: Penn, Sean (1961-)
Edition: Pathé

Dans les forêts de Sibérie

« "J’ai acquis une isba de bois, loin de tout, sur les bords du lac Baïkal. Là, pendant six mois, à cinq jours de marche du premier village, perdu dans une nature démesurée, j’ai tâché de vivre dans la lenteur et la simplicité. Je crois y être parvenu. Deux chiens, un poêle à bois, une fenêtre ouverte sur un lac suffisent à l'existence. Et si la liberté consistait à posséder le temps ? Et si la richesse revenait à disposer de solitude, d'espace et de silence - toutes choses dont manqueront les générations futures ? Tant qu’il y aura des cabanes au fond des bois, rien ne sera tout à fait perdu." » A condition d’avoir la certitude de pouvoir rentrer...

Le Dernier Monde

Jaume Roiq Stevens est un cosmonaute réfractaire à l’autorité qui décide de rester seul à bord de son vaisseau quand l’ordre d’évacuation est donné par sa base. De là-haut, il observe l’activité sur la terre puis, inquiet de ne plus recevoir de nouvelles, prend la décision de rentrer. Là, il découvre qu’il est seul, que l’entièreté de la race humaine a disparu, que seuls les animaux ont survécu. Commence alors un voyage délirant avec Jaume et tous les personnages qu’il va inventer pour ne pas rester seul… Roman hallucinant de Céline Minard, l’auteur de "Faillir être flingué", prix du Livre Inter 2014.

Couteau suisse

On ne le dira jamais assez, l’aventure est au coin de la rue. Vous partez au boulot et hop, vous voilà bloqué dans un ascenseur dont le câble menace de rompre. Avec vous un enfant malade et deux personnes âgées. Heureusement l’enfant mâche du chewing gum (bon pour colmater les fuites), une des deux personnes âgées se déplace en déambulateur (chic, des tubes en aluminium !), l’autre porte un stimulateur cardiaque ! Comme vous ne sortez jamais sans votre couteau suisse ou mieux encore votre Leatherman (avec la pince dans le manche !), l’aventure peut commencer !

MacGyver

MacGyver, c’est le maître Yoda des bricoleurs, le démonstrateur que Castorama rêve d’embaucher, une pub vivante pour les filières techniques au lycée. Mais avant tout, MacGyver est le héros d’une série diffusée pendant près de dix ans dans laquelle le héros, un agent secret employé par une fondation écran, non violent et n’utilisant jamais d’armes à feu (ce qui aux États-Unis n’est pas rien), se sort de toutes les situations. Conseil numéro 1, ne jamais sortir sans son couteau suisse.

Seul en mer

Un vieux marin navigue en solitaire lorsque son bateau est percuté par un conteneur à la dérive. Content, mais épuisé après avoir réparé les avaries qui menaçaient de le faire couler, il découvre alors que s'annonce une tempête. Puis, le « gros grain » passé, d’autres avanies s’invitent au programme. A regarder Robert Redford se débattre pendant plus de deux heures, à devoir inventer toutes sortes d'astuces (comme faire de l’eau douce avec un vieux jerrycan et un sac plastique !), on se dit que l’on est aussi petit sur la mer que dans l’espace. Et on sort de ce film rincé...

Robinson Crusoé

On le sait, survivre seul en milieu hostile alors que rien ne vous y a préparé n’est pas chose aisée. Quand on y parvient, survient alors le problème de la solitude. C’est à ces deux défis que doit faire face Robinson Crusoé échoué sur son île. Ce roman d’aventure écrit au début du XVIIIe siècle va rencontrer un tel succès qu’il sera adapté à plusieurs reprises au cinéma ou à la télévision, des suites seront écrites et on ne compte plus les variations autour du thème dont celle de Michel Tournier, "Vendredi ou les limbes du Pacifique" publiée en 1971.

Enfin seul !

La solitude n’est pas toujours un fardeau. Mieux, certains la recherche. Alors, un beau matin, ils partent, loin de préférence. Souvent, après des débuts grisants, les choses se compliquent. Qu’à cela ne tienne, ils serrent les dents et affrontent l’adversité le sourire aux lèvres. Mais, l’être humain étant sociable par essence, après quelques temps d’une retraite monacale, la plupart veulent rentrer. Ou du moins se rapprocher un peu des autres. C’est souvent là que les choses se gâtent...

Into the Wild

La solitude ne nous est pas toujours imposée, il arrive même que certains la recherche. C’est le cas de Christopher McCandless, jeune étudiant promis à un avenir brillant, qui décide de tourner le dos au rêve américain pour partir seul vivre en Alaska, en harmonie avec la nature. Une fois assouvie sa soif de solitude, il comprend que le bonheur n’est possible que s’il est partagé. Il décide alors de rentrer. Mais les éléments naturels vont lui compliquer la vie.

Dvd Fiction
Into the wild
Auteur: Penn, Sean (1961-)
Edition: Pathé

Dans les forêts de Sibérie

« "J’ai acquis une isba de bois, loin de tout, sur les bords du lac Baïkal. Là, pendant six mois, à cinq jours de marche du premier village, perdu dans une nature démesurée, j’ai tâché de vivre dans la lenteur et la simplicité. Je crois y être parvenu. Deux chiens, un poêle à bois, une fenêtre ouverte sur un lac suffisent à l'existence. Et si la liberté consistait à posséder le temps ? Et si la richesse revenait à disposer de solitude, d'espace et de silence - toutes choses dont manqueront les générations futures ? Tant qu’il y aura des cabanes au fond des bois, rien ne sera tout à fait perdu." » A condition d’avoir la certitude de pouvoir rentrer...

Mark Hollis

Pendant dix ans, de 1981 à 1991, Mark Hollis, à la tête de son groupe Talk Talk, a rencontré le succès que tous les groupes rêvent d’obtenir. Puis, comme d’autres avant lui, il a pris ses distances avec le succès populaire pour se consacrer à une musique plus personnelle, allant jusqu’à enregistrer un album en solo tout en retenue, une splendeur de compositions, un petit miracle d’équilibre. Depuis, c’est le silence. Solitaire jusqu’au bout.

CD
The Colour of spring
Auteur: Hollis, Mark (1955-....)
Edition: Polygram International Music Bv

Personne ne vous entend crier

« Dans l’espace, personne ne vous entend crier », l’accroche publicitaire qui accompagnait la sortie d’"Alien" résume bien la situation : vous êtes loin, vous avez peur et ne pouvez pas compter sur la cavalerie. Du moins il va vous falloir batailler un bon moment avant d’entendre le clairon salvateur, voir vous débrouiller par vous-même. Bon voyage !

Seul sur Mars

« "Chaque être humain à un instinct primaire : secourir son prochain." » C’est à cette certitude que s’accroche Mark Watney (Matt Damon, l’acteur abonné aux rôles de héros maudits du cinéma américain) alors qu’il va devoir lutter pour survivre en milieu hostile (pour le moins !) en attendant les secours qui ne sont qu’à… 225 millions de kilomètres. Heureusement, le destin de Mark/Matt est entre les mains de Ridley Scott ("Alien, Blade Runner, Gladiator") grand ordonnateur des situations extrêmes s’il en est, perfectionniste des fins pas toujours heureuses...

Seul sur Mars
CVS
Seul sur Mars
Auteur: Scott, Ridley
Edition: Video News - Centre Video Distribution (prod.)

Gravity

Au cours d’une banale mission de maintenance sur une navette spatiale, une équipe d’astronautes est touchée par une terrible pluie de débris qui tue l’un d’entre eux et détruit leur vaisseau. Ce qui frappe le spectateur, dès le début du film, ce ne sont pas les débris qui volent dans tous les sens, mais le silence. Pas un bruit, pas un souffle, pas de musique, rien, juste la voix des astronautes qui discutent tranquillement. C’est ce silence qui nous fait ressentir notre insignifiance face à cette immensité. Bon, ce n’est pas tout ça, mais maintenant il faut rentrer...

Gravity
CVS
Gravity
Auteur: Cuarón, Alfonso (1961-....)
Edition: Cine Solutions (prod.)

Alien

Il y a un avant et un après "Alien". Avec Ripley (Sigourney Weaver) et ses collègues, on découvre le quotidien banal de la vie sur une station spatiale en orbite. Les longs couloirs sombres, les salles blanches violemment éclairées, les ordinateurs qui affichent des lignes de code, la banalité des discussions sur les primes de fin de mission, etc. Et puis surgit cette bestiole qui, comme dans "Les Dents de la mer", fiche d’autant plus la trouille qu’on ne la voit jamais. Mais elle nous voit. Et dans l’espace, personne ne nous entend crier...

Seul avec les autres

On peut être seul au milieu d’une foule tout comme on peut s’inventer un univers peuplé de centaines de personnages seul dans sa tête, ce qui n’est pas toujours signe de bonne santé… C’est ce dont le personnage du roman "Le dernier monde" est capable, il arrive même à dresser une armée de porcs pour envahir la Chine... Grange, le personnage du roman de Julien Gracq, se promène seul en forêt comme si la fureur qui gronde au loin n’existait pas. Et que dire des personnages de Huis Clos qui eux, à coup sûr, préfèreraient être seuls chacun dans leur coin !

Le Dernier Monde

Jaume Roiq Stevens est un cosmonaute réfractaire à l’autorité qui décide de rester seul à bord de son vaisseau quand l’ordre d’évacuation est donné par sa base. De là-haut, il observe l’activité sur la terre puis, inquiet de ne plus recevoir de nouvelles, prend la décision de rentrer. Là, il découvre qu’il est seul, que l’entièreté de la race humaine a disparu, que seuls les animaux ont survécu. Commence alors un voyage délirant avec Jaume et tous les personnages qu’il va inventer pour ne pas rester seul… Roman hallucinant de Céline Minard, l’auteur de "Faillir être flingué", prix du Livre Inter 2014.

Un Balcon en forêt

Au début de la Deuxième Guerre mondiale, l’aspirant Grange est affecté à un poste, une maison située en pleine forêt des Ardennes. Pendant un an, Grange vit la guerre comme une menace de plus en plus abstraite à mesure que le temps passe et qu’il s’occupe seul à l’exception des moments qu’il passe avec Mona qu’il a rencontrée dans les bois. Et les Allemands lancent l’offensive. Le roman de Julien Gracq (qui refusa le prix Goncourt en 1951 pour son roman "Le Rivage des Syrtes") évoque cette solitude dans laquelle on plonge volontairement et qui finit par couper de la réalité.

Livre Fiction
Un Balcon en forêt
Auteur: Gracq, Julien (1910-2007)
Edition: Corti

Huis clos

Après leur mort, un journaliste, une employée de la poste et une riche mondaine se retrouvent dans une pièce que l’on comprend être l’Enfer. S’engagent alors des discussions entre les trois personnages qui, au départ, ne se connaissent pas. Chacun va expliquer les vraies raisons de sa présence en ce lieu, et tous les trois vont alors comprendre qu’ils sont condamnés à rester ensemble pour l’éternité. « L’enfer, c’est les autres ».

logo departement

Notre newsletter

MDDS - Médiathèque des Deux-Sèvres

298, Route de Coulonges

79000 Niort

Tél. : 05 49 26 28 20

 

28, rue des Epinettes

79100 Thouars

Tél : 05 49 66 09 60