de lautre cote la vie voleeDe l’autre côté la vie volée est le premier roman d’Aroa Moreno Duran, jeune autrice madrilène née en 1981. Dans un récit tout en pudeur et délicatesse, elle nous narre l’histoire d’un exil méconnu, celui des républicains espagnols qui, à l’aube de la seconde guerre mondiale et à la libération, seront accueillis dans les pays du bloc soviétique. C’est aussi le récit de l’errance d’une génération, la seconde, prise entre plusieurs cultures et la désillusion.
Nous suivons ainsi le destin de Katia de 1956 à 1992, fille d’émigrés républicains espagnols, mais née à Berlin. Tout en déroulant le fil de son histoire, elle rembobine celui de l’histoire de ses parents, évoluant entre espoir, surprise, incompréhension et désenchantement.

La Retirada est un mot catalan utilisé pour désigner l’exil des réfugiés espagnols de la guerre civile. Cette période traumatique pour bon nombre d’espagnols a été commémorée en 2019, occasionnant un certain nombre de documentaires et de courts reportages :

Mémoires de la Retirada sur le site de la vidéothèque du CNRS

Émission Le journal des idées il y a 80 ans la Retirada (durée 5 mn)

Émission Sur la route ... de la Retirada (durée 48 mn)

L’exil des républicains espagnols en RDA est beaucoup plus rarement évoqué, en France du moins, mais il a fait l’objet d’une thèse dont la lecture du résumé nous éclaire sur ces cas particuliers.



Dans le roman, Katia évolue dans un Berlin en chantier : chantier de déblaiement de la ville en ruine avec les Trümmerfrauen (émission Karambolage à partir de la 4e mn) chantier de construction du mur et chantier d’une république démocratique allemande qui se voulait rayonnante.

L’INA (institut national de l’audiovisuel) a créé une playlist très complète qui compile des sujets d’archive sur la RDA.

 


En lien avec le roman et certaines références qui y sont évoquées, voici une proposition d’accompagnement sonore.


OPAC Sélection de notices